samedi 4 juin 2016

EXPO ISSOUDUN

Nous continuons ici à
vaillantiser Vaillant !

les femmes de la Commune





Elisabeth Dmitrieff et...
 André Laignel, Jean Annequin, Michel Pinglaut

Et la lettre des AACPP, qui en parle aussi...


Jean Annequin nous accueillait chez lui ce samedi, et nous étions nombreux à nous rendre à son invitation sur ses terres issoldunoises.
Ce fut une grande journée pour la Commune de Paris qui fut la matrice politique et idéologique d’Edouard Vaillant.
L’inauguration de l’exposition sur les femmes de la Commune a commencé sur deux notes justes, avec la lecture de deux textes émouvants, l’un de Jules Vallès, l’autre de Victor Hugo.
Et les discours qui suivirent furent à la hauteur de ces deux grands hommes. Jean Annequin, pour les Amies et amis de la Commune de Paris de l’Indre et du Cher, fit état de la complémentarité qui est une harmonie entre les célébrités du Cher et les anonymes de l’Indre. Encore qu’il reste bien du travail pour révéler de nombreux anonymes du Cher, et que Marie Mercier est à juste titre honorée à Issoudun, sortant de l’anonymat et accédant légitimement à une vraie notoriété.
André Laignel, la maire, fit un discours utile et nécessaire, n’hésitant pas à souligner l’évidence pour tous ceux que la Commune passionne, à savoir les concordances des temps – et les ruptures des temps – entre l’époque de la Commune et la nôtre. Il faut dire qu’il ne la découvre pas maintenant, mais que son intérêt prit naissance à l’époque du centenaire, en 1971. Le jeune homme qu’il était alors n’a eu qu’à profiter de l’élan ainsi fourni pour approfondir sa réflexion, et la confronter à son expérience politique actuelle.

L’après-midi fut consacré à l’assemblée générale de l’association. Nous ne nous sommes pas majoritairement déclarés convaincus par la nécessité de faire de la dénomination de notre association un libellé à rallonge, parfois caricaturée en « Amies et Amis berrichonnes et berrichons de la Commune de Paris mil huit cent soixante et onze du Berry du Cher et de l’Indre »… Ouf !
Et s’il fallait tout faire à l’avenant dans les comptes rendus : « Les Amies et Amis… elles ils se sont montrées montrés déterminées déterminés à défendre la mémoire des Communardes Communards méconnues méconnus et souvent dénigrées dénigrés, etc. etc. » Sans compter que cette galanterie grammaticale contestable parce que révélatrice d’une certaine condescendance,  qui les fait se trouver toujours en tête. Faut-il alors changer l’ordre d’une façon aléatoire ? Mieux vaut admettre une fois pour toutes, me semble-t-il, que le pauvre masculin sert aussi de neutre, alors que la féminité a le privilège d’avoir des marques de genre spécifiques et bien à elle (je contourne l’écueil qui m’aurait fait dire « LE féminin… bien à LUI »). Mais il faudrait plutôt enseigner ainsi les accords à l’école, et éviter le catastrophique : « le masculin l’emporte sur le féminin ». Tout cela est bien long, mais c’est pourtant encore certainement à suivre…

La suite a mis en place une présidence collégiale à deux têtes on ne peut plus logique, étant donné l’activité importante de l’Indre tant en qualité qu’en quantité. Jean Annequin pour l’Indre et Michel Pinglaut pour le Cher sont désormais dans une gestion solidaire et complémentaire.
Nous avons vu avec plaisir que deux artistes des Beaux-Arts de Nantes qui sont venus présenter un projet très intéressant dont la Commune est le cœur. Comme il n’en est qu’à son début, nous nous garderons d’en dire plus. Mais nous attendons la maturation avec impatience. Ce n’est qu’un au-revoir !

Photos de l'exposition :



































LA LETTRE DES AACPP EN PARLE AUSSI...



Chère amie, cher ami,

Nous vous présentons les activités du mois de juin.

Trois expositions importantes pour le 80e anniversaire du Front populaire  ont lieu actuellement.
Elles présentent des photos de grands reporters-photographes dont plusieurs dizaines réalisées par Marcel Cerf.
Marcel était notre vice-président et un spécialiste reconnu de la Commune.

Du 9 avril 2016 au 31 décembre 2016
« 1936, nouvelles images, nouveaux regards »

Photos de différents grands reporters-photographes dont 21 de Marcel Cerf

Au Musée de l'Histoire Vivante de Montreuil, au rez-de-chaussée et au 1er étage
31 Boulevard Théophile Sueur, 93100 Montreuil
mercredi, jeudi, vendredi : 14 h à 17 h, samedi, dimanche : 14 h à 17 h 30
Métro : Ligne n° 9 station Mairie de Montreuil, bus 122 arrêt Parc Montreau
RER A : Val-de-Fontenay, bus 122 ou 301 arrêt Parc Montreau


Du 19 mai au 23 juillet 2016
« 1936 : Le Front populaire en photographie »

Photos de différents grands photographes dont une quinzaine de Marcel Cerf

à l'Hôtel de Ville de Paris
Salle Saint-Jean , 75004 Paris
de 10 h à 18 h, sauf dimanche et jours fériés


Du 7 juin au 25 septembre 2016
« Photographies du Front Populaire : le regard de Marcel Cerf »

Une cinquantaine de photos, conférences et projection

à la Médiathèque Marguerite Duras,
115 rue de Bagnolet, 75020 Paris
mardis, jeudis, vendredis de 13 h à 19 h,
mercredi de 10 h à 19 h, samedi de 10 h à 18 h
dimanche de 13 h à 18 h (sauf juillet et août)

Vendredi 10 juin 2016 à 18h30, Paris XIVe
Débat sur la Commune de Paris
       La Commune de Paris, un regard sur l’histoire pour penser le futur
Dans un moment de grave crise nationale, au printemps de 1871, la Commune de Paris fut une tentative originale pour réconcilier la demande nationale et l’idée républicaine. L’expérience fut courte (72 jours) et se termina par une répression féroce contre les « Communards ». Mais elle laissera des traces dans la longue histoire du mouvement ouvrier et de la gauche. Dans un moment de doutes, de peurs et de régressions sociales et démocratiques, un retour sur ces quelques semaines est salutaire.

Nous en parlerons avec Roger Martelli, Historien, Co-président de l’Association des « Amies et amis de la Commune de Paris (1871) » 
Siège du PCF 32 rue St Yves Paris 14eme


Du 1er au 30 juin 2016 à Issoudun (36) : à la Médiathèque Albert-Camus 
EXPOSITIONS SUR L’HISTOIRE DE LA COMMUNE DE PARIS 1871

Réalisation de l’Association nationale : - Exposition générale, Les femmes et la Commune

initiative en partenariat avec la Médiathèque Albert Camus 
et le Comité des Amies et Amis Berrichons Indre/Cher de la Commune de Paris 1871
            Samedi 4 juin 11h : vernissage
Samedi 11 juin 15h : visite commentée tout public
            Sur le mois de juin visites spécifiques pour les établissements scolaires et les associations d’Issoudun

            Samedi 25 juin 15h

               conférence "Marie Mercier, une Issoldunoise dans la Commune de Paris 1871"
               Après l’été un espace Marie Mercier sera inauguré.


Dimanche 12 juin 2016 À 15 h 30

SQUARE SEVERINE

7, rue Le Vau Paris 20eme 
(Métro Porte de Bagnolet – autobus 76- tramway T3 B)

UNE REPRÉSENTATION DE LA PIÈCE  « Le rendez -vous du 18 Mars »
Interprétée par la troupe bénévole
des « Amies et amis de la Commune de Paris1871  »
dans le cadre de l’animation des kiosques de Paris

Cette pièce raconte, dans un spectacle d’une 1/2-heure, l’histoire de la Commune de Paris par le jeu de 11 comédiens et comédiennes interprétant des personnages historiques 

Entrée libre


Réunions des commissions:

Toutes se déroulent au siège de l'Association, 46 rue des Cinq-Diamants, métro: Corvisart ou Place d'Italie.
Vous avez la possibilité d'y participer en appelant préalablement le secrétariat au 01 45 81 60 54.

Littérature:  le samedi 18 juin à 10h

Communication:  le samedi 18 juin à 11 h

Fêtes et événements :  le samedi 25 juin à 10h

 Pour nous contacter vous pouvez utiliser notre adresse amis@commune1871.org

La commission communication











Projets en cours  pour promouvoir Edouard Vaillant


(dates à préciser) 




EXPOSITION ET CONFERENCE

BOURGES

Projet d'une exposition dans les locaux de la MGEN assortie d'une conférence sur Edouard Vaillant. 




SAMEDI 11 JUIN 2016 
DEDICACES 
VIERZON
Maison de la presse Jean Catinaud 10h-12h
Centre culturel Leclerc 14h30-17h30


DIMANCHE 12 JUIN 2016 
SALON DU LIVRE 
SALBRIS
Soirée: Projection du film documentaire-fiction sur Edouard Vaillant.



Rentrée littéraire de septembre 2016 
Je te parle au sujet d'EDOUARD VAILLANT
Tome II : Le grand socialiste.



Dimanche 2 octobre 2016
Salon du livre de Souesmes 
"Clairière aux livres entre Berry et Sologne"
Salle des fêtes de Souesmes
10h 18h



Samedi 19 novembre 2016
Salon du livre de Vierzon
ASSOCIATION DES AMIS
DU MUSEE DE VIERZON
J'ai le plaisir de vous annoncer que le 5 ème Salon du Livre, en partenariat avec l'association Croc-Livres, aura lieu le 
Samedi 19 Novembre 2016, de 10 h à 18h, 
au Centre de Congrès de Vierzon.
Le Président,
Frédéric MORILLON 


1er Salon du Livre d’Henrichemont
Dimanche 20 novembre de 10h à 18h
Salle polyvalente, rue Victor Hugo, 
18250 Henrichemont






vaillantiser v tr dir 
Action de redonner tout son lustre, tout son éclat, toute son importance, à une personnalité qui la méritait amplement et que l’histoire avait oubliée malencontreusement sur le bord de son chemin. 
Plus simplement :
Action de remettre dans la lumière de l’histoire quelqu'un qui en avait été indûment écarté.  

Ex : "C’est en 2015 que pour la première fois on a vaillantisé quelqu’un, et ce quelqu’un, c’était Edouard Vaillant lui-même." 

N’hésitez pas, qui que vous soyez, à l'employer partout par exemple dans des phrases du genre : Ils veulent vaillantiser Vaillant, etc. 


Et bien entendu le dérivé "vaillantisation" en découle naturellement. 




TOUTES NOS DATES IMPORTANTES

http://vaillantitude.blogspot.fr/2015/02/1857-flaubert-acquitte.html



LE LIVRE 









L'EDITEUR




LES POINTS DE VENTE

18

Vierzon 

 Maison de la presse Catinaud  (9 rue Voltaire)


 Espace culturel Leclerc  (48 avenue de la République)


 Presse tabac Mongeot (4 rue du Mouton)


En voir plus :

http://vaillantitude.blogspot.fr/2015/09/1907-mort-de-sully-prudhomme.html



DOSSIER DE PRESSE

http://vaillantitude.blogspot.fr/2015/10/1854-naissance-de-rimbaud.html




La pensée d’Edouard Vaillant représente l’adaptation la plus parfaite du socialisme scientifique à notre tempérament national. 
(Jean Jaurès)




Vaillant n'est pas seulement un grand homme pour Vierzon, il est un grand homme pour l'histoire.

                                                                                                              (Vaillantitude)



La vaillantisation est une entreprise collective qui rassemble, et c'est tant mieux, des personnes de convictions différentes et variées qui ne regardent qu’elles. Les rapprochements avec l’actualité récente et les éventuels commentaires personnels induits n’engagent que l’auteur du blog et lui seul. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire