mercredi 9 décembre 2015

1905 LOI DE SEPARATION DE L'EGLISE ET DE L'ETAT


VAILLANT A L'HOTEL-DE-VILLE

9 décembre 1905
LOI DE SEPARATION DE L'EGLISE ET DE L'ETAT















QUELQUE CHOSE


                                                                       sur :  NATIONALITE






Signé Vaillant





Je dis qu'il n'est pas de problème plus pressant que de maintenir et défendre chaque nationalité en empêchant la guerre. 








9 décembre 1905 : adoption de la Loi de séparation des Églises et de l'État en France.



Même jour, autre année.

1901 : Jean Mermoz, aviateur français († 7 décembre 1936).
1909 : Douglas Fairbanks Jr., acteur, producteur et scénariste américain († 7 mai 2000).
1906 : Ferdinand Brunetière, écrivain et critique littéraire français (° 19 juillet 1849).





La loi concernant la séparation des Églises et de l'État 
est une loi adoptée le décembre 1905 à l'initiative du député républicain-socialiste Aristide Briand, qui prend parti en faveur d’une laïcité sans excès. Elle est avant tout un acte fondateur dans l'affrontement violent qui a opposé deux conceptions sur la place des Églises dans la société française pendant presque vingt-cinq ans.
Elle remplace le régime du concordat de 1801, qui est toujours en vigueur en Alsace-Moselle pour des raisons historiques (les élus alsaciens en faisaient une des trois conditions d'acceptation de leur rattachement à la France en 1919, sans quoi ils demandaient un référendum, que la France ne pouvait prendre le risque de perdre après une guerre si meurtrière).
Elle ne trouva son équilibre qu'en 1924, avec l'autorisation des associations diocésaines, qui permit de régulariser la situation du culte catholique.











La date d'aujourd'hui a été bien choisie : notre journée vaillantique du mercredi 9 décembre à l'Hôtel de Ville de Paris était aussi celle de la laïcité en France, et chacun sait désormais que Vaillant et la laïcité sont indissociables l'un de l'autre, même si, dans l'esprit d'Edouard Vaillant, la loi de 1905 n'était qu'une étape, importante certes mais surtout limitée, vers une laïcité toilettée de son potentiel de compromissions préjudiciables, qui seule eût mérité sa pleine adhésion.


Mercredi 9 Décembre : Journée Vaillant
ÉDOUARD VAILLANT (1840-1915)
DE LA COMMUNE DE PARIS À L’INTERNATIONALE
Mercredi 9 Décembre 2015
Salle de l’auditorium de l’Hôtel de ville de Paris, 5 rue Lobau, 75001 Paris
Organisée par les Amies et Amis de la Commune de Paris 1871 et le Dictionnaire Maitron en partenariat avec la Fondation Jean-Jaurès



Pas de Berrichons à Paris pour honorer Vaillant? Impensable!

Les voici  en compagnie du plus illustre des vaillantologues, Jolyon Howorth himself!

Pour une fois que la photographe est sur la photo... mais c'est juste parce qu'elle est la seule professeure (de mathématiques) en exercice du lycée Edouard Vaillant de Vierzon.

Prochainement sur cette page d'autres photos de Soraya Aliche, qui est bien vite repassée de l'autre côté de son appareil. 

Précisions: 

A gauche sur la photo, on reconnaît Edwige Sallé, active membre du comité vaillantique vierzonnais, et symétriquement les deux qui sont proches de Jolyon Howorth : Michel Pinglaut, président des Amies et amis de la Commune de Paris Cher-Indre, et derrière lui  Michel Pigenet, spécialiste (entre autres) des  organisations ouvrières dans le département du Cher... et ancien professeur du lycée Edouard Vaillant. 






Édouard Vaillant (1840-1915) est une des plus importantes figures, souvent méconnue, du socialisme français. Il fut un des principaux responsables de la Commune de Paris, un des reconstructeurs, avec Allemane, Jaurès et Guesde, du socialisme français d’avant 1914, un des grands animateurs de l’Internationale à la veille de la Grande Guerre. Sa vie, ses idées, son action en font un homme charnière pour analyser les questions toujours profondément actuelles des relations entre patriotisme et internationalisme, entre pragmatisme et socialisme révolutionnaire ou entre fédéralisme et indivisibilité de la République.














Je reprends le programme qui servit de fil directeur à cette journée. Ce fut un florilège unique d'interventions de très haut niveau, magnifiquement encadrées par ces deux moments exceptionnels que furent en ouverture de séance l'évocation par Elisabeth Badinter de ses souvenirs familiaux, et en côture de la journée la brève mais lumineuse intervention du grand spécialiste d'Edouard Vaillant qu'est ce très grand monsieur, Jolyon Howorth. 



Programme

* 9H30
Allocution d’ouverture Catherine Vieu-Charier, conseillère de Paris, maire adjointe chargée de la mémoire et du monde combattant.

En réalité, elle ne put être là en raison d'une actualité politique et plus particulièrement électorale chargée qui servit d'excuse à l'absence d'élu local de niveau élevé à cette journée exceptionnelle. Je n'ai ni entendu ni sollicité de réaction à ce sujet. Pour ma part, plus par enthousiasme pour Edouard Vaillant (pour qui rien ne doit être trop beau) plus que par mauvais esprit (du moins je l'espère), j'ai trouvé cette attitude dommageable et, en tout cas, ni à la hauteur de l'événement en cours, ni en accord avec les valeurs incarnées par cet élu exemplaire et exemplairement courageux que fut l'homme qui exerça, en ce même Hôtel-de-Ville, des pouvoirs efficaces dans des conditions telles qu'elles devraient bien inspirer plus directement nos responsables politiques actuels.

Françoise Bazire est déjà attentive : les Amies de la Commune sont de l'organisation de la journée. 



* Matinée : 9H45-13H
Présidence Michelle Perrot, professeur émérite d’histoire contemporaine, université Paris 7.



On ne pouvait rêver meilleures présidences que les deux qui officièrent ce jour-là, Michelle Perrot en matinée, Marc Lagana dans l'après-midi. Tant de compétence et tant de courtoisie, que souhaiter de mieux? Là, on se retrouvait vraiment à la hauteur de l'événement. 





Souvenirs familiaux, par Élisabeth Badinter, philosophe 



Le moment d'une émotion non feinte, pour l'arrière-petite-fille d'Edouard Vaillant, et communicative  ô combien! à en juger par les réactions du public. 





Édouard Vaillant, Une perspective biographique, par Claude Pennetier, directeur du Maitron 

Un survol utile en grand angle de la vie et de la carrière d'Edouard Vaillant, avant les zooms successifs sur des aspects particuliers de la vie du grand Vierzonnais. 





Édouard Vaillant, communard et exilé, par Laure Godineau, maître de conférences d’histoire contemporaine, université Paris 13 

Une période clé pour commencer. La Commune et l'exil, c'est l'expérience de l'exécutif et le rôle novateur dans l'éducation, et, dans la foulée, le contact direct avec Marx et le marxisme.



Édouard Vaillant, « ministre » de l’instruction et de la culture pendant la Commune, par Jean-Louis Robert, professeur émérite d’histoire contemporaine, université Paris 1 


Pour évoquer le grand précurseur trahi par ses successeurs immédiats, il fallait allier compétence et passion. Jean-Louis Robert toujours parfait dans ce registre. 



Édouard Vaillant dans le Cher (et à Paris), expériences sociopolitiques et premiers enracinements, par Michel Pigenet, professeur d’histoire contemporaine, université Paris 1.


Mêmes qualités requises pour cette période chère aux Berrichons montés à Paris, et même remarques pour notre Michel Pigenet, que personne n'a oublié à Vierzon, où il enseigna au lycée Edouard Vaillant avant d'ajouter une pluralité de cordes prestigieuses à son arc. 




* Après-midi : 14H30-18H
Présidence Marc Lagana, professeur d’histoire, université du Québec.



Une courtoisie qui force immédiatement la sympathie. Comment ne pas être parfaitement à l'aise, introduit par cette compétence tranquille venue du Québec? La cravate rouge: Vaillant est un communard, oui ou non?




Édouard Vaillant, un élu parisien et la question sociale, par Marcel Turbiaux, psychologue, rédacteur en chef du Bulletin de psychologie 

Celui qui s'intéressait sans doute le plus au côté scientifique de Vaillant. Peut-être même aurait-il pu aller encore plus loin dans ce domaine. 




Édouard Vaillant et le Parti socialiste, par Gilles Candar, professeur d’histoire en classes préparatoires littéraires supérieures, lycée Montesquieu (Le Mans) 

Après les grands auteurs historiques, voici la référence contemporaine en ce qui concerne Edouard Vaillant. Nul doute que ce sera le nouveau livre référence sur Edouard Vaillant qu'il nous délivrera en 2017, comme il vient de faire paraître son équivalent en ce qui concerne Jaurès.  




Édouard Vaillant et la IIe Internationale, par Jean-Numa Ducange, maître de conférences d’histoire contemporaine, université de Rouen 

Un exposé très dynamique, très fluide et très documenté sur un Vaillant ouvert sur la dimension internationale, et notamment sur son domaine de prédilection, l'Allemagne et sur le pays qu'il prenait souvent comme modèle en ce qui concerne les avancées sociales, l'Angleterre. 





Édouard Vaillant et la Grande Guerre, par Vincent Chambarlhac, maître de conférences d’histoire contemporaine, université de Bourgogne.

Loin des caricatures sur le Vaillant prétendument compromis plus que d'autres dans l'Union sacrée, l'étude précise de la situation le montre dans la droite ligne d'un Jaurès, c'est-à-dire comme un patriote attaché à l'union de défense nationale et qui ne fut même pas membre dudit gouvernement. 




Conclusion Jolyon Howorth, professeur émérite en études européennes, université de Bath (Royaume-Uni)

Hélas! trop peu de temps pour le plus grand des vaillantologues. Mais en quelques minutes, quel éblouissement. Une démonstration éclatante de l'actualité permanente de Vaillant. 


Complicité permanente avec le public, avec beaucoup de simplicité.
Les plus grands sont souvent aussi les plus abordables...
Un grand merci, Monsieur Howorth!



Vaillant pendant ce temps-là...


Vaillant a 65 ans. Il est député de Paris depuis 12 ans et il le restera jusqu'à la fin pendant 10 années encore, sans interruption.








VAILLANT A VIERZON ET A PARIS



Puis le mardi 15 décembre à l'Assemblée nationale :



 M. Nicolas Sansu
Député du Cher
Maire de Vierzon

Mme Fanélie Carrey-Conte
Députée de Paris

Vous convient à la conférence sur le thème
« Edouard Vaillant, parlementaire et élu du peuple accompli »
Mardi 15 décembre 2015 à 17h45, Salle Victor Hugo
Assemblée nationale - 101 rue de l’Université 75007 PARIS
Accueil à partir de 17h15, entrée 101, rue de l’université, muni d’une pièce d’identité impérativement
Animée par
M. Michel PigenetProfesseur d'histoire contemporaine, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
M. Jean-Marie Favièreauteur de "Je te parle au sujet d’Edouard-Vaillant"
Edouard Vaillant 1840-1915
POUR DES RAISONS DE SECURITE, CONFIRMEZ OBLIGATOIREMENT VOTRE PRESENCE (en précisant
nom, prénom, date et lieu de naissance) par mail : 
nsansu@assemblee-nationale.fr 
ou 
mlyame.nsansu@assemblee-nationale.fr

A l’occasion du 100ème anniversaire de la mort d’Edouard Vaillant


Et enfin à Vierzon le vendredi 18 décembre:











NOS PROCHAINS RENDEZ-VOUS

PREMIERE SEMAINE DE DECEMBRE
ACTIONS DU LYCEE EDOUARD VAILLANT
VIERZON
Le lycée présentera ses réalisations concernant Edouard Vaillant.
Les élèves d'une classe de première ES en particulier travailleront sur Vaillant dans le cadre de leurs cours d'histoire avec validation notée de leurs travaux.



vendredi 4 décembre (jusqu'au vendredi 18 décembre) 
          LYCEE EDOUARD VAILLANT
début de l'exposition (avec de nombreuses images venant de l'exposition de la médiathèque)
Le vernissage aura lieu le vendredi 4 décembre à 18h. Il est ouvert à l'extérieur, contrairement à la visite de l'exposition réservée aux élèves et au personnel des lycées Edouard Vaillant et Henri Brisson.



MERCREDI 9  DECEMBRE 
JOURNEE D'ETUDES EDOUARD VAILLANT
PARIS
A l'Hôtel de Ville, des interventions de haut niveau le matin et l'après midi.

Voir le détail ici :
http://vaillantitude.blogspot.fr/2015/05/1907-mort-de-huysmans.html



MARDI 15  DECEMBRE 
CONFERENCE SUR EDOUARD VAILLANT 
PARIS
A l'Assemblée nationale, à 17 h45, salle Victor Hugo (101 rue de l'Université).
- M. Michel Pigenet, Professeur d'histoire contemporaine, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
- M. Jean-Marie Favière, auteur de "Je te parle au sujet d’Edouard-Vaillant"
Sur le thème :
« Edouard Vaillant, parlementaire et élu du peuple accompli »




vendredi 18 décembre 
             VILLE DE VIERZON
      Soirée musicale  Compagnie "Une chanson dans ma mémoire" Jeaan-Marc Ducoudray
Auditorium (DKL) du lycée Henri Brisson
4 chanteurs. 14 chansonniers. Chanson "contestataire".
Partenariat : Mairie de Vierzon, Communauté de Communes, Jean-Marc Ducoudray, Elisabeth Hovasse.
Une des deux dates possibles pour la visite d'Elisabeth Badinter (avec le 14 novembre).



DIMANCHE 20 DECEMBRE 
CEREMONIE COMMEMORATIVE SUR LA TOMBE D'EDOUARD VAILLANT
VIERZON
Au cimetière du Centre Ville, dépôt de gerbe par la municipalité, interventions diverses, tombe rénovée et redorée pour l'occasion. 11h.


TOUTES NOS DATES IMPORTANTES

http://vaillantitude.blogspot.fr/2015/02/1857-flaubert-acquitte.html



LE LIVRE 









L'EDITEUR




LES POINTS DE VENTE

18

Vierzon 

 Maison de la presse Catinaud  (9 rue Voltaire)


 Espace culturel Leclerc  (48 avenue de la République)


 Presse tabac Mongeot (4 rue du Mouton)


En voir plus :

http://vaillantitude.blogspot.fr/2015/09/1907-mort-de-sully-prudhomme.html



DOSSIER DE PRESSE

http://vaillantitude.blogspot.fr/2015/10/1854-naissance-de-rimbaud.html




La pensée d’Edouard Vaillant représente l’adaptation la plus parfaite du socialisme scientifique à notre tempérament national. 
(Jean Jaurès)




Vaillant n'est pas seulement un grand homme pour Vierzon, il est un grand homme pour l'histoire.

                                                                                                              (Vaillantitude)





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire