jeudi 28 mai 2015

1908 DEUX GREVISTES TUES A DRAVEIL

CONFERENCE SUR EDOUARD VAILLANT
SECONDE PARTIE

28 mai 1908
DEUX GREVISTES TUES A DRAVEIL







Portrait photographique de Clemenceau.
En 1908, il est Président du Conseil
du Président de la République Armand Fallière.









QUELQUE CHOSE


                                                                       sur :  HYPOTHESE







Signé Vaillant





Si je fais en ce moment l'hypothèse de l’alliance anglaise, c'est pour démontrer que seule une alliance serait possible avec le pays où, le peuple comptant plus que le gouvernement, cette alliance ne reposerait plus sur le caprice d'un souverain, mais sur une base solide. D'ailleurs, c'est une hypothèse hors de la réalité actuelle.








28 mai 1908 : deux grévistes tués à Draveil. 



Même jour, autre année.


1908 : Ian Fleming, romancier britannique († 12 août 1964).









Clémenceau
En juillet 1907, deux grévistes sont tués à  Raon-l'Étape.
L'année suivante, il est confronté à la  grève de Draveil-Villeneuve-Saint-Georges  : deux grévistes tués le 28  mai  1908. Le  socialiste  Édouard Vaillant  accuse la «  politique du gouvernement  » d'être «  responsable du meurtre  ». Clemenceau rétorque  : «  la Chambre […] dira si elle veut faire avec nous l'ordre légal pour les réformes contre la révolution ». Hormis les socialistes, la majorité le soutient. Le conflit redémarre le 2  juin  1908  à  Vigneux, où deux grévistes sont tués et plusieurs blessés  : il s'agit de la  violence policière  la plus grave depuis le début de la  IIIe  République, dans la mesure où les gendarmes ont tiré à bout portant dans une salle, sur des ouvriers désarmés et accompagnés de femmes et d'enfants. Le 30 juillet, toujours à Vigneux, quatre grévistes sont tués et il y a plusieurs blessés du côté des forces de l'ordre.
Clemenceau décide alors des arrestations massives dans les rangs de la  CGT  (Griffuelhes,  Pouget, etc.), malgré l'attitude conciliante du  secrétaire général.


La grève de Draveil et de Villeneuve-Saint-Georges 
(département de la Seine-et-Oise) commence le 2 mai 1908, sous le cabinet Clemenceau. Plusieurs grévistes sont tués pendant les manifestations qui se déroulent jusqu'au 30 juillet 1908 (deux le 2 juin 1908 et quatre le 30 juillet), suscitant l'attaque du cabinet Clemenceau par les socialistes.

Draveil.
La commune occupe une place notable dans l’histoire sociale du xixe et xxe siècles, suite aux grèves fermement réprimées survenues en juin 1908 en réaction à l’insécurité du travail minier : les travailleurs s’insurgèrent en effet contre un salaire jugé médiocre pour un travail très pénible. Les événements de Draveil sont aujourd’hui considérés comme un épisode important de l’histoire du mouvement ouvrier français, car ils conduisirent à un affrontement central entre le gouvernement de Georges Clemenceau et la CGT. La confédération en sortit affaiblie, et son échec fut le prélude à la crise dont le syndicalisme révolutionnaire français ne se releva pas.


Dragons montant la garde à Draveil en 1908.



CONFERENCE 
DE L'UNIVERSITE POPULAIRE DU PAYS DE VIERZON
A LAMEDIATHEQUE
SUJET : VAILLANT, SECONDE PARTIE.










Hugues Dallois le président de l'UP du Pays de Vierzon ouvre la séance.
Ce qu'il ne dit pas, c'est que l'idée de créer une Université Populaire à Vierzon était au départ un sacré pari, et que ce pari est d'ores et déjà tellement réussi qu'on a l'impression que cette institution va de soi et qu'elle a toujours existé. En tout cas, on ne pourrait plus s'en passer !


Pas de souci, Régis. Tout va bien se passer !


Ça n’a pas été bien difficile de faire cette conférence. C’est une entreprise collective, et chacun assurant parfaitement à sa place, tout coule de source.
L’Université populaire est un cocon où on bénéficie du maximum de sympathie et d’attention bienveillante, la médiathèque est un lieu impeccable où on finit par se sentir comme chez nous, et enfin Michel Pinglaut est toujours aussi performant et fidèle au poste.



Michel Pinglaut, le président des Amies et Amis berrichons de la Commune de Paris
 rappelle le contexte local et national de cette importante année Vaillant, 
où Vierzon dialogue constamment avec Paris. 

Dans ce même lieu où se tiendra l'exposition nous recevrons nos amis de Paris le samedi 7 novembre. Plus près de nous, la date du jeudi 4 juin est cochée pour le café communard à Bourges. 


Enfin, et n’importe quel vendeur vous le dira : quand un produit est bon, n’importe qui peut le vendre, parce qu’il suffit pratiquement de le montrer.
Et il faut bien le dire - si on veut bien passer sur le côté incongru d’une métaphore qui considère Vaillant comme un produit – avec Vaillant on est carrément dans le top.
C’est vrai qu’on n’est déjà au sommet en ce qui concerne son rôle dans l’histoire de France. Mais, et c’est sans doute encore plus rare, c’est aussi ce qu’on pourrait appeler une belle âme, non seulement en ce qui concerne la lucidité de ses analyses des situations politiques, mais aussi parce qu’il est d’une grande fidélité dans ses convictions comme dans ses amitiés.

J'aime bien cette photo: on a l'impression que Frédéric sur l'écran
rit des mêmes plaisanteries que nous dans la salle !


Bref, cette conférence est une étape supplémentaire dans une entreprise collective qui a Vierzon pour épicentre. Le but est ambitieux : remettre Vaillant à sa vraie place dans l’histoire, à égalité avec Guesde et Jaurès.
Parallèlement, mais non accessoirement, il s’agit par la même occasion de relier Vaillant d’une façon beaucoup plus importante qu’auparavant avec le Berry, le département du Cher, la ville de Vierzon, sa ville natale.

La seconde partie du film de l’Option cinéma du lycée Edouard Vaillant nos a permis de bénéficier d’une visite personnalisée avec les propriétaires actuels pour guides. Le contexte de la fin du XIXe siècle, la montée des conflits, illustrés par un petit film qui montre fugitivement Vaillant aux côtés de Jaurès, et l’actualité de Vaillant, illustrée par le discours du maire actuel sur la tombe du cimetière de Centre-Ville. Prolongement de cette actualité que Patrick m’a signalé : le maire de Vierzon, lors de son intervention à l’Assemblée nationale sur la réforme controversée des collèges, a fait allusion à Edouard Vaillant.

Hasard : Nicolas Sansu,
alors conseiller municipal d'opposition (2003) est présent à l'écran.
Patrice, car plusieurs fidèles de l'association Ciné Rencontres étaient là, m'a opportunément signalé que le député maire de Vierzon venait de faire une intervention à l'Assemblée nationale sur le thème de la réforme controversée des collèges et qu'il n'a pas manqué de citer... Edouard Vaillant, dont l'édication fut justement la grande spécialité pendant la Commune de Paris.

Prenez connaissance de cette intervention en suivant ce lien :




Délibérément, nous nous sommes ménagés un temps d’interaction avec le public. Les questions et les interventions ont permis d’apporter des éclairages fructueux sur les personnalités liées de près ou de loin à Vaillant, comme Charles Hurvoy, Henri Brisson, Eugène Baudin ou Jules-Louis Breton. Bien sûr aussi, Félix Pyat, dont l’image est beaucoup plus brouillée que celle d’Edouard Vaillant, a été évoqué. Lui aussi mériterait bien qu’on rouvre son dossier, mais ce n’est pas le moment cette année.
Des développements ont été faits sur la façon dont l’actualité du XXIe siècle trouvait ses racines dans l’époque vécue par Vaillant. La question des deux Républiques, l’une sociale et l’autre conservatrice, a été débattue.

Dans tous les cas, les interventions pertinentes de Michel Pinglaut sur pratiquement tous ces thèmes ont rendues plus vivantes encore les informations diffusées.

Une fois de plus, on se rend compte qu’à Vierzon, chacun accomplissant sa tâche, permettant la diffusion optimale des idées, une vraie synergie a été créée autour de cette personnalité exceptionnelle qu’était Edouard Vaillant.


On dit que le conférencier est passionné par son sujet...
Pas au point de s'envoler, quand même ?
Et qu'en pense Edouard Vaillant à côté dans son cadre rouge, en habit de garibaldien ?...


André Babillot était là : c’est lui le spécialiste des timbres, et personne n’ignore désormais que faire un timbre sur Vaillant fait partie de nos projets.

Les autres  projets : expo dans cette salle, notre travail en cours.
Plaque sur  la maison, tombe rénovée, médaille. Le Maire de Vierzon est le maître d’œuvre.

Les lieux :  lycée Edouard Vaillant, maison natale,  tombe familiale, médiathèque.

Michel a rappelé les dates à venir. La plus proche : jeudi 4 juin, Café communard à La Courcillière à Bourges.

Les établissements qui portent le nom d’Edouard Vaillant. Déçus et fiers à la fois. Vaillant mériterait qu’il y en ait plus, le fait que nous soyons peu à l’avoir choisi nous confère un surcroît de distinction.

Alain plus actif que jamais dans la préparation pédagogique de l’expo.
Il y aura ici un suivi des maquettes en cours, on fournira aussi des compléments sur l’action en direction des syndicats et l’activité dans le domaine du journalisme.




Le jeune Florian est à la table et à la technique.
Je ne le remercierai jamais assez...




LA REACTION SYMPATHIQUE D'HUGUES DALLOIS,
le président de l'UP, qui fait de la pub pour notre blog. Merci !


Bonjour à toutes et tous !

Cette semaine verra nos activités mises entre parenthèses.

En revanche, nous vous faisons parvenir l'adresse du blog concernant le centenaire de la disparition d'Edouard Vaillant , sur lequel s'est tenue la très belle conférence de Jean Marie Favière , le 28 Mai dernier.

Sur ce blog, vous retrouverez toutes les infos concernant les manifestations prévues pour célébrer cet évènement à l'automne 2015, ainsi que toutes les références sur le sujet.

                                                   http://vaillantitude.blogspot.fr/

Soyez nombreux(es) à le consulter.

Bonne semaine à vous.

H.Dallois up de Vierzon






Vaillant pendant ce temps-là...


Vaillant a 68 ans. Il est député de Paris depuis 15 ans. Avec Jaurès, il milite contre la montée du militarisme. Sa préoccupation constante, c'est l'amélioration des conditions de travail, ainsi que la réduction de la journée de travail.





La pensée d’Edouard Vaillant représente l’adaptation la plus parfaite du socialisme scientifique à notre tempérament national. 
(Jean Jaurès)




Vaillant n'est pas seulement un grand homme pour Vierzon, il est un grand homme pour l'histoire.
(Vaillantitude)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire